Idées reçues Bingo ! À propos Contact
Twitter

Votre idée reçue est...

Les personnes handicapées ne peuvent pas faire de vélo

« Nous ne devrions pas construire de pistes cyclables, elles désavantagent les personnes handicapées. »

La réponse

L'expérience des Pays-Bas (et, de plus en plus, celle du Royaume-Uni, là où de nouvelles infrastructures ont été construites) prouve que les aménagements cyclistes de qualité sont souvent partagés avec les fauteuils roulants, les scooters pour personnes à mobilité réduite et autres dispositifs de mobilité. Les infrastructures cyclistes fonctionnent avec tous ces dispositifs d'aide à la mobilité.

Et d'une manière générale, les aménagements cyclistes doivent aller de paire avec d'autres améliorations de l'environnement : des trottoirs lisses et continus le longs des routes, par exemple.

Il existe des vélos adaptés à pratiquement tous les handicaps. En réalité, le vélo est un mode de transport très ouvert qui peut faire office d'aide à la mobilité pour ceux qui ont du mal à marcher, ne peuvent pas marcher très longtemps, ou même pas du tout.

Dans ce cas, la réalité est donc à l'opposé de l'idée reçue. Le vélo offre plus de mobilité et d'indépendance aux personnes handicapées, pas moins.

man using handbike

Source: The Alternative Department for Transport (Copyright, used with permission)

two older people riding bikes and a man using a motorised wheelchair

Source: As Easy as Riding a Bike (Copyright, used with permission)

wheelchair cycling on new cycle infrastructure blackfriars road london

Source: As Easy as Riding a Bike (Copyright, used with permission)

a wheelchair user uses a separated cycleway in london

Source: Adam Reynolds (Copyright, used with permission)